un marché bullish

Pour déterminer ce trend de fond si important je procède à des analyses graphiques (chartisme sur chandeliers japonais) par zooms et focus successifs sur les principaux indices (Nasdaq 100 et composite; DJ et SP; CAC) sur plusieurs unités de temps : TLT autour de 10 ans ; LT autour de 5 ans ; MT autour de 2 ans ; CT environ 3 mois et TCT, quelques jours à quelques semaines, voire intraday.

Si il n’y a pas de tendance forte de fond je me contente de swinger la tendance TCT, souvent en me limitant au day trading (ou même de ne pas trader et de rester cash).

Lorsque que le marché est haussier les intervenants cherchent à acheter les titres quand celui-ci tend à consolider car ils anticipent une reprise prochaine de la hausse ; en période haussière le Bêta des actions spéculatives semble plutôt surperformer l’indice de référence puisqu’à la moindre correction les intervenants cherchent à acheter ou à se racheter de leurs positions courtes ; inversement dans un marché baissier les valeurs spéculatives sont survendues et au moindre rebond celles-ci sous-performent , c’est pourquoi il est important de ne pas aller contre le marché.

Le bêta sur actions représente la force relative (ou élasticité) qui accompagne la tendance de fond ; par exemple, dans un marché bullish directionnel, si le CAC40 monte puis rebaisse successivement de 1%, la valeur suivie peut faire +2% puis –0.5% (élasticité positive).