Taux d’intérêt

D’autres news impactent les marchés – même si c’est de façon plus marginale – il s’agit des stats US et en particulier des statistiques du chômage (taux de chômage et surtout inscriptions mensuelles) et des taux d’intérêt ; je parlerai ensuite un peu des futures US et quelle place je leur donne dans mon approche trading.
– Concernant le ratio EUR/USD
Il est clair que quand la devise européenne s’apprécie par rapport à la devise US les marchés européens sont impactés à la baisse ou alors ils montent beaucoup moins vite si la tendance est haussière, les marché américains eux profitent normalement d’un affaiblissement du dollar ; cela s’explique par les craintes à propos de la compétitivité des produits européens par rapport aux américains surtout pour les sociétés fortement exportatrices et les technos, SSII, etc.

Si le marché US est bull avec un USD en hausse par rapport à l’euro, alors le marché français va être favorisé ; par contre, si les marché US sont bullish avec un USD faible les marchés européens profiteront moins de la hausse (force relative négative ou élasticité négative des marchés européens) ; cette remarque est encore valable si on inverse les propositions : un marché US en baisse impacte de façon plus limitée les marchés européens si le dollar s’apprécie par rapport à l’euro ; ce qu’il faut savoir en fait c’est quelle est la variable pertinente sur les marchés à un moment donné : l’orientation des marchés US ou la devise américaine ?