L’effet janvier

Sep 24, 2015 Titre

L’effet janvier

Entre 23h00 et 14h30 heure française les volumes traités sur les contrats futures US ne sont pas si importants que ça surtout si aucun chiffre ni stat importants ne sont attendus par le marché ; les futures US n’ont pas beaucoup de significations quelques heures avant l’ouverture des marchés US en pré-market sauf peut-être comme préindicateur de tendance à une demi heure de l’ouverture ; les contrats qui représentent l’indice sont corrélés à l’indice et s’est tout ; il ne faut donc pas donner trop d’importance à cet indicateur à ce moment là sauf lorsqu’il est très marqué : très vert ou très rouge.
Le premier mois de l’année boursière est souvent l’un des mois les plus volatils ; c’est une période de redistribution des cartes entre gérants ; les portefeuilles connaissent des rotations importantes même si celles-ci ont déjà commencé en décembre avec les habillage de portefeuille ; de plus le premier mois de l’année, même les premières séances annuelles donnent un peu le ton pour le reste de l’année, même si ce n’est pas un fait toujours vérifié, janvier donne une tendance d’entrée ; avec un peu d’observation en particulier au niveau des volumes échangés on voit quelles valeurs vont être jouées par les gérants de portefeuille, celles qui seront écartées, celles qui seront privilégiées etc. ; les valeurs qui vont connaître une phase de rattrapage sur le reste de la cote, les prises de bénéfices sur celles qui ont bien montées l’année précédente ; c’est vraiment le mois à ne pas rater et mieux vaut prendre ses vacances d’hiver à un autre moment pour être là où ça se passe quand ça se passe.