Le cours du pétrole

On peut dire que ce dernier avec l’évolution du dollar par rapport à l’euro est parmi les deux variables qui impactent le plus les marchés européens mais de façon différente : alors que le prix du pétrole peut avoir souvent des effets violents à court terme (statistiques des niveaux des stocks pétroliers et productions dans le moyen-orient) le ratio EUR/USD a des conséquences plus importantes encore sur les marchés à moyen terme.

La forte hausse du prix du baril vers les soixante dollars puis vers les 70 dollars et plus (light sweet crude oil) sur le marché américain entre juin et août 2005 a stoppé net la hausse sur les indices US et a provoqué un trou d’air significatif sur les indices européens à la fin du mois d’août, cependant l’effet a été de courte durée.

La forte hausse du prix du pétrole est d’un impact très négatif sur les marchés qui anticipent pêle-mêle : le ralentissement économique en raison du renchérissement du coût des matières premières pour les producteurs, la baisse du pouvoir d’achat, du moral et de la consommation des ménages, la reprise de l’inflation, la hausse des taux d’intérêt qui risque de suivre, la baisse de la compétitivité en termes de coûts pour les pays importateurs d’or noir etc.